Souvenir de Brignoles

Quilt de recyclage de tissus provençaux anciens

Souvenir de Brignoles – 120 x 145 cm
Cousu et quilté à la main – 2021

Nous passâmes il y a quelques années un séjour en hiver chez un couple japonais de nos amis installés dans le Var travaillant à faire découvrir la Provence aux touristes venant du Japon

Brignoles – Vue du haut de la maison de nos amis située en pleine campagne !

J’eus la surprise d’apprendre que mon amie faisait collection de tissus provençaux anciens qu’elle chinait dans les brocantes, bien qu’elle ne fit pas de couture !

Imprimé Souleiado aux grands motifs

Juste le plaisir de collectionner des tissus français !

Le succès de ce type d’étoffes ne se démentant pas au Japon d’ailleurs

Tissus provençal Souleiado
Imprimé classique de fleurette en forme de Boteh
Avant le quilting !

Généreusement, elle m’offrit, selon mon goût, des petits morceaux de ces précieux tissus vintage comprenant une majorité d’étoffes Souleiado

Tissus Souleiado vintage
Le bloc est un carré de 25 cm

D’autres imprimés provençaux anciens, pour la plupart accusant une bonne cinquantaine d’années ! complétèrent cette manne colorée

Les anciens orangés assez sombres de Souleiado

La plupart de ces tissus Souleiado sont des grands classiques de cette marque et ont été ré-imprimés au fil du temps dans des couleurs plus « au goût du jour » mais il leur manque ce souci du détail qui faisait tout le charme des anciens

Cet imprimé Souleiado est le plus ancien de la collection
Je doute qu’il ait été ré-imprimé

Je les thésaurisai soigneusement avant que l’idée de participer à un défi sur le Net consacré aux courbes ne me donna l’occasion de les utiliser enfin !

Les célèbres fleurettes provençales de Souleiado sur un bleu profond

Mon mari, toujours disposé à dessiner mes patrons et à découper les gabarits, me fit plusieurs modèles, la taille d’un bloc de 25 cm convint parfaitement aux chutes dont je disposais

Bloc de 25 cm de côté
Les losanges mesurent 3,5 cm de côté

Au début de cette année je réussis à coudre douze blocs avec célérité avant qu’une stupide chute entraînant une fracture du coude droit (et je suis droitière !) ne m’oblige à laisser l’ouvrage en attente pendant de longues semaines ….

Les premiers blocs …avant la chute fatale !

Je complétai le quilt, pendant l’été, avec huit blocs supplémentaires afin d’obtenir un ouvrage de la taille que je souhaitais

Tous les blocs sont cousus en piécé uniquement
Le repassage doit être soigneux afin de restituer au mieux les angles aigus des losanges

Ce modèle s’appelle « soleil » ou « tournesol » dans les bibles du patchwork et se réalise généralement sur des fonds blancs ce qui ne m’enthousiasmait que modérément !

Un imprimé provençal dont j’ignore l’éditeur
Le 2ème imprimé en bleu
La collection comportait surtout une gamme de rouges à bruns

Pour continuer sur l’idée du recyclage, je sortis de mes réserves deux étoffes légères d’ameublement, tissus français vintage également, moucheté jaune pour le fond des blocs et orangé pour la bordure finale

Les 2 tissus d’ameublement
La bordure mesure 10 cm de large

Le quilting est réalisé en fil écru pour les fonds mais chaque bloc a reçu un matelassage selon sa couleur prédominante

Fils à coudre DMC pour « textiles épais » idéals pour quilter !

L’idée de courbes s’est imposée jusque dans le quilting !

Les courbes comme dénominateur commun !

La doublure est aussi une étoffe trouvée un jour de chance à Quimper, imprimée de motifs cachemire, dessins fort en vogue dans les tissus provençaux depuis au moins trois siècles !

Une doublure bleue aux motifs cachemire

Contrairement à la tradition, cette année ce sera un quilt qui mettra de la lumière d’été sur le mur du salon pour la fin d’année !

Le mobile de petites boules de feutrine colorée est un cadeau de Takeshi pour la décoration du salon !

En attendant que l’un de mes enfants le choisisse et l’emporte !